Les actifs indispensables pour vous aider à rester jeune et en bonne santé

• Laisser un commentaire

Les progrès de la recherche biologique ont été considérables ces dernières années et ont mis en évidence le rôle primordial de certaines molécules naturelles pour aider à vivre jeune, longtemps et en bonne santé.

Le bêta-carotène

Il fait partie de la famille des caroténoïdes, pigments colorés jaunes et orangés présents dans les fruits et les légumes. Chez l’homme, les caroténoïdes sont facilement absorbés, mais nous ne sommes pas capables de les synthétiser. La lutéine et la zéaxanthine sont des caroténoïdes particulièrement abondants au niveau de l’œil, où ils jouent un rôle protecteur vis-à-vis des rayons UV oxydants. Leur présence est indispensable pour éviter le vieillissement de l’œil.

Les vitamines C et E

Ce sont deux vitamines antioxydantes que l’organisme ne sait pas fabriquer. Elles piègent les radicaux libres responsables du stress oxydatif.

La vitamine D

MaquereauElle se trouve au cœur du processus de vieillissement. On distingue la vitamine D3, synthétisée par les cellules de la peau sous l’effet des rayons UV B du soleil, ou que l’on trouve dans les huiles de poissons des mers froides, et la vitamine D2, phytostérol provenant de certaines plantes. En favorisant l’absorption du calcium, la vitamine D aide à former et à entretenir des os solides. On sait aujourd’hui que la vitamine D, produite par la peau sous l’effet des rayons UV, stimule les cellules de défenses de l’organisme. Les apports alimentaires de la vitamine D sont généralement faibles. On la trouve dans l’huile de foie de morue, le thon, les sardines, le maquereau ou bien encore le jaune d’œuf.

Le coenzyme Q10

C’est un activateur de la respiration cellulaire. C’est une molécule naturelle présente dans toutes les cellules. Le coenzyme Q10 transporte un électron qui a le triple rôle de favoriser une bonne utilisation de l’oxygène, de stimuler la production d’énergie par la cellule et enfin de piéger les radicaux libres en excès. À partir de 30 ou 40 ans, le taux de coenzyme Q10 dans la cellule commence à baisser et cette chute s’accélère lors du processus de vieillissement. Un apport en coenzyme Q10 peut ainsi permettre de pallier cette baisse naturelle.

Les huiles de poisson riche en oméga 3

saumonElles se situent au cœur d’un processus métabolique de première importance. Elles sont réputées pour leurs effets bénéfiques sur le coeur et les artères et protègent également du vieillissement cérébral.

Les phospholipides cérébraux

Ils contiennent 25 % de phospholipides spécifiques qui jouent un rôle métabolique considérable. Ces molécules complexes sont les principaux constituants des membranes biologiques qui régulent les échanges et les communications entre les cellules et à l’intérieur de chacune d’elles. Lors du processus de vieillissement, on assiste à une dégradation et une altération de ces molécules fragiles, qui sont en particulier attaquées par les radicaux libres oxydants. Un apport nutritionnel de phospholipides cérébraux contribue au maintien des fonctions cérébrales : mémoire, sommeil, humeur, acuité visuelle…

Le resvératrol

Verre de vin rougeC’est un véritable élixir de jeunesse. Ce polyphénol, contenu dans la pulpe du raisin rouge, a une puissante action antioxydante qui empêcherait en particulier l’oxydation du LDL cholestérol. Le resvératrol est donc un excellent protecteur du risque cardiovasculaire, en particulier pour ceux qui ont une alimentation trop calorique.

Le curcuma (ou curcumine)

Cette épice omniprésente dans la cuisine indienne, est l’un des principaux ingrédients du curry. Doué de formidables propriétés antioxydantes, le curcuma a un intérêt au niveau cérébral. L’utilisation régulière du curcuma améliorerait en effet les fonctions cognitives, particulièrement chez les personnes âgées.

Les probiotiques

Ce sont des bactéries bénéfiques, présentes dans la flore intestinale. En cas d’inflammation intestinale, un apport en probiotiques permet de réensemencer le tube digestif, améliorer l’hygiène intestinale et lutter contre les origines de l’inflammation. Une bonne santé intestinale est fondamentale pour rester jeune et en bonne santé.

Le sélénium

C’est un oligo-élément essentiel qui joue un rôle-clé dans la santé de l’organisme. Le sélénium est réputé pour aider l’organisme à s’opposer aux méfaits des radicaux libres et à la toxicité des métaux lourds. L’organisme puise ses ressources en sélénium dans certains aliments, tels que le thon, le foie de veau, les rognons…

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 5.0/5 (3 votes)
Les actifs indispensables pour vous aider à rester jeune et en bonne santé, 5.0 out of 5 based on 3 ratings
Cet article a été publié dans Les actifs à la une et tagué , .