On parle de vos os

• Laisser un commentaire

Les études épidémiologiques prouvent que 70% des personnes de plus de 65 ans souffrent de pathologies directement liées aux articulations. Ces grands « maux de civilisation » sont fréquents, mais malheureusement trop souvent banalisés. En effet, les problèmes articulaires sont vécus comme une réelle difficulté puisqu’ils handicapent au quotidien la vie de ceux qu’elles touchent.  Leur chronicité influe sur le moral. Cependant, ce n’est pas une fatalité et il existe de nombreux moyens qu’il ne faut pas hésiter à associer pour améliorer son confort de vie.

Structure des os

Articulation de l'épauleLes os sont un tissu vivant qui se détruit et se renouvelle en permanence jusqu’à la cinquantaine. A partir de cet âge, comme le reste des organes, ils sont soumis au vieillissement. Ils fondent plus vite qu’ils ne reconstruisent, et ils perdent peu à peu en solidité et en résistance. A la différence de la peau qui affiche ses rides, rien ne signale un début d’ostéoporose. Elle évolue longtemps, de façon silencieuse, sans provoquer de douleurs articulaires. Ce processus inéluctable qui rend l’os plus poreux et susceptible de se casser s’explique par une perte de minéraux essentiels, comme le calcium et le phosphore, liée à la carence en œstrogènes à la ménopause.

Comment éviter l’apparition de l’ostéoporose ?

1 / L’alimentation est la première des préventions

Il est important de manger varié et équilibré. Une bonne alimentation permettra d’apporter à l’organisme tous les minéraux, vitamines et nutriments indispensables à la santé des os. Quelques éléments clés :

  • Le calcium est indispensable au tissu osseux à tous les stades de la vie. Mais au cours du processus de vieillissement nous perdons progressivement notre capacité de fixation du calcium et nous risquons d’entamer notre capital osseux et de réserves de sels minéraux. La femme est, à ce titre, soumise à un risque supplémentaire à partir de la ménopause. En effet, l’arrêt de la sécrétion d’œstrogènes entraîne une fuite calcique, qui s’ajoute à la diminution physiologique normale de l’absorption intestinale. Pour combattre ce manque, il est conseillé à la femme ménopausée un apport en calcium.
  • La vitamine D : Chaque jour 600 µg de vitamines D sont nécessaires pour fixer le calcium dans l’os.
  • Les protéines ne sont pas n’ont plus à oublier puisqu’elles font partie intégrante des os et participent à la fixation du calcium.

2 / Et on n’oublie pas la pratique d’un sport

La randonnée ou la marche nordique sont recommandées car ces activités douces occasionnent des gestes qui exercent une pression au niveau des os, ce qui favorise le renouvellement des cellules osseuses. Elles permettent également de garder un bon équilibre et une bonne coordination des mouvements, ce qui prévient le risque de chute et donc de fracture.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 5.0/5 (1 vote)
On parle de vos os, 5.0 out of 5 based on 1 rating
Cet article a été publié dans Nos dossiers santé et tagué , , .