Les facteurs de risque de l’échec scolaire

• Laisser un commentaire

C’est pendant le sommeil que les cellules nerveuses se régénèrent. Or, le manque de sommeil est un phénomène de plus en plus fréquent chez les jeunes qui ne parviennent pas à se soustraire, le soir, à la fascination de l’écran (de la télévision, la tablette, les iPod ou l’ordinateur). Il est de la responsabilité des parents de veiller à ce que leurs enfants aient un temps de sommeil suffisant.
Mais sachez que rien ne remplace un sommeil réparateur !

Le stress scolaire

Le poids des programmes, la course aux diplômes, l’incertitude de l’avenir, un climat familial peu sécurisant… sont autant de sources d’anxiété qui assaillent les adolescents à une période de leur vie où ils sont particulièrement fragiles et vulnérables. L’insécurité, facteur d’angoisse, peut aussi conduire à l’échec.

beautiful student falls asleep on the table while preparing for the test
Il faut toutefois éviter la médicalisation. La prescription de tranquillisants chimiques peut altérer à la fois le sommeil et la mémoire, sans apporter d’aide réelle et sérieuse.
Rien ne remplace la parole et l’échange avec les parents pour partager le stress scolaire : un complément nutritionnel vitaminé peut également être un bon soutien pour nourrir convenablement les cellules nerveuses trop sollicitées.

L’alimentation en cause

L’agitation en classe et le manque de concentration constituent les deux caractéristiques majeures des jeunes collégiens et lycéens. Il convient de les orienter vers une alimentation plus équilibrée, à base de fruits, de légumes et de céréales en réduisant l’apport de graisses animales, de viandes et de sucre. En outre, il a été montré qu’un apport de certains acides gras ou phospholipides cérébraux aide à améliorer efficacement certains retards scolaires.

Retrouvez nos conseils, ici, pour réussir ses examens et perfectionner sa mémoire!

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 4.7/5 (3 votes)
Les facteurs de risque de l'échec scolaire, 4.7 out of 5 based on 3 ratings
Cet article a été publié dans Santé, Beauté et Bien-Être.