Le « sans gluten » débarque dans les cosmétiques !

• Laisser un commentaire

Le gluten est devenu, depuis quelques années, LA protéine à éradiquer de son alimentation en cas d’inconforts dus aux intolérances ou des troubles des maladies cœliaques (maladies de l’intestin déclenchées par la consommation de gluten). Les gourous de cette nouvelle philosophie de vie prônent les aliments sans gluten, ou les substituants. Le marché alimentaire l’ayant bien comprit, il ne cesse de fournir des solutions à une demande toujours plus croissante. Les cosmétiques se mettent, eux aussi, à la traque du gluten.

 

Pourquoi des cosmétiques « sans gluten » ?

cosmétiqueLes soins se positionnant sur ce segment ne cessent d’augmenter. Les soins de la peau, le maquillage et les soins capillaires apparaissent dans les catégories les plus impliquées par les lancements « sans gluten ». Ils répondent à une prise de conscience des consommateurs des effets du gluten sur leur bien-être, qui maintenant sont de plus en plus précautionneux à ce qu’ils appliquent sur leur peau. Cela fait aussi partie d’un mode de vie qu’ils imposent à leur alimentation et qu’ils veulent étendre à tous les produits qui peuvent entrer en contact avec eux, que cela soit par voie orale ou cutanée.

 

               Un réel besoin ou une nouvelle stratégie marketing

Cependant, on remarque qu’il s’agit plus d’une tendance qu’un réel besoin, car, que l’on soit atteint de la maladie cœliaque ou que l’on ait juste une intolérance, les cosmétiques « sans gluten » n’ont pas encore de réelle légitimité. En effet, certains scientifiques affirment qu’il n’y a pas de risque si application sur la peau il y a, car l’absorption cutanée ne serait pas possible. Ils émettent néanmoins une réserve concernant le rouge à lèvres, où la probabilité d’ingestion est évidemment plus importante.

 

               Les consommateurs de « sans gluten » se font de plus en plus nombreux…

Cette tendance résulte aussi d’une étude britannique révélant que la maladie cœliaque touche de plus en plus de personnes et, le diagnostic s’étant fortement démocratisé, on va assister à une émergence croissante des personnes à la recherche de « sans gluten ». De surcroît, une autre étude de Mintel (cabinet d’études de marché) révèle qu’un consommateur sur cinq avait acheté ou consommé de la nourriture « sans gluten » au cours des six premiers mois de l’année 2013. Surfant sur la vague du « Vegan », « bio » ou encore « sans OGM », il devient donc plus facile de trouver des produits également « sans gluten ».

 

Plus une tendance qu’un besoin, la cosmétique « sans gluten » qui apparaît dans nos rayons répond à une demande bien réelle et croissante, mais ne trouve pas encore de raison d’exister à proprement parler.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 1.0/5 (1 vote)
Le "sans gluten" débarque dans les cosmétiques !, 1.0 out of 5 based on 1 rating
Cet article a été publié dans Santé, Beauté et Bien-Être et tagué , , .