Chute de cheveux saisonnière : ne laissez pas tomber !

• Laisser un commentaire

Nos cheveux sont vivants et font partie intégrante de notre organisme. Ils nous servent de parure mais sont aussi le reflet de notre santé. S’il est normal de perdre des cheveux quotidiennement, deux périodes de l’année sont particulièrement propices à la chute de cheveux : le printemps et l’automne. Ainsi, en automne, les cheveux peuvent tomber au rythme d’une centaine chaque jour. Heureusement, il est possible de limiter les dégâts en leur apportant des nutriments indispensables.

La chute de cheveux à l’automne

Femme qui se brosse les cheveuxPlusieurs facteurs expliquent une plus forte chute de cheveux à l’automne. Les cheveux suivent le déclin automnal sous les effets de variations hormonales. Un cheveu a, en effet, un cycle de vie déterminé, d’environ cinq ans, à l’issue desquels il meurt irrémédiablement pour laisser la place à de jeunes pousses.

Nos cheveux seraient également très sensibles à leur environnement et à ses variations. Stimulés pendant l’été par le rayonnement solaire, qui les fait pousser plus vite et renforce leur kératine, ils peuvent succomber au choc produit par les nouvelles conditions météorologiques de l’automne.

Il est également possible que l’abus de soleil accélère la formation de radicaux libres au niveau des follicules pileux, ce qui les abîme et les fragilise, pour finalement aboutir à leur chute.

Les vitamines et oligo-éléments alliés des cheveux

La kératine est une protéine fibreuse, composée en proportions importantes par des acides aminés soufrés (cystine et méthionine) ainsi que par des minéraux et oligo-éléments (calcium, zinc, magnésium, silicium…). La cuticule, couche protectrice du cheveu qui lui donne son éclat et son aspect soyeux, est constituée d’une épaisseur de 4 à 5 couches de cellules formées de kératine compacte. La vitamine B1, qui contient du soufre, est indispensable à la formation de la kératine. Comme elle ne peut être stockée par l’organisme, les apports quotidiens sont importants. La vitamine B2 possède, elle, une action préventive contre la chute des cheveux. La vitamine B3 intervient elle aussi dans la formation de la kératine. La vitamine B5 stimule la croissance des cellules mères des cheveux. La vitamine B6, tout comme la vitamine B8, prévient l’excès de sébum qui asphyxie la racine des cheveux. On comprend donc tout l’intérêt de maintenir des apports suffisants en vitamine B. La source la plus riche en vitamines B est la levure de bière. On peut la trouver sous forme de paillettes, que l’on peut ajouter à un yaourt par exemple à raison de deux à trois cuillerées à café par jour.
La kératine renferme également beaucoup de méthionine et de cystine, des acides aminés contenant du soufre. Les poissons, notamment la sole, le parmesan, le poulet, le jambon et les oléagineux en sont les plus riches.
Le fer a un rôle dans l’oxygénation des follicules pileux.
Le zinc est le principal oligo-élément intervenant dans la beauté et la force des cheveux. Il aide en effet à préserver l’intégrité du cheveu et s’opposer à la chute d’origine hormonale. Les produits de la mer, notamment les huîtres, mais aussi les abats, la viande rouge, le pain complet au pur levain et les œufs contiennent du zinc. Il est également possible de trouver des compléments alimentaires à base de zinc.
PhysiocapSi la chute de cheveux est liée à une situation de stress, la prise de magnésium en complement alimentaire est fortement conseillée.
Retrouvez sur notre e-boutique Physiocap, notre solution la plus complète pour vos cheveux.

Les plantes amies des cheveux

L’ortie est riche en silice, ce qui lui confère une action reminéralisante. Élément indispensable à la croissance des cheveux et des ongles, l’extrait d’ortie contribue à stimuler la multiplication des cellules épidermiques.
KaritéLe beurre de karité nourrit les couches superficielles du cuir chevelu et le protège des agressions diverses (froid, vent, soleil). Riche en substances nutritives, et en particulier en phytostérols, le beurre de karité est particulièrement recommandé en cas de cuir chevelu irrité et de cheveux fatigués.
Certains extraits de blé contiennent plus de 60% d’albumine et de globuline, fractions protéiques riches en cystine. Ce composé participe à la synthèse de la kératine. L’huile de germe de blé apporte des acides gras essentiels mais également de la vitamine E dont elle est une source particulièrement riche.

Et n’oubliez pas ! Nourrir ses cheveux de l’intérieur est tout aussi important que les nourrir de l’extérieur !

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 5.0/5 (2 votes)
Chute de cheveux saisonnière : ne laissez pas tomber !, 5.0 out of 5 based on 2 ratings
Cet article a été publié dans Nos dossiers santé et tagué , , .