La chronobiologie minceur, pour perdre du poids en mangeant à la bonne heure

• Laisser un commentaire

La chronobiologie est une discipline scientifique qui étudie les rythmes biologiques auxquels sont soumis les êtres vivants. La chronobiologie minceur analyse la manière dont notre rythme biologique utilise les aliments que nous ingérons au cours de la journée. Il est important de composer ses menus en tenant compte du rythme des cellules graisseuses, de la valeur nutritionnelle des aliments et de leur caractère de « stockabilité ».

Le rythme cellulaire

Chacune de nos cellules a son propre rythme. Elle ne peut pas, en effet, tout faire en même temps : assurer sa fonction, se réparer, se renouveler… Ces différentes tâches s’effectuent à des horaires bien précis.
Les cellules graisseuses (adipocytes) et le tissu adipeux obéissent eux aussi à leurs propres biorythmes pour assurer leur missions : fabriquer, stocker et déstocker des réserves de carburants destinés à alimenter le corps tout au long de la journée. Les repas quotidiens rythment l’activité des cellules graisseuses. Celles-ci vont s’alimenter, dans le sang, en acides gras et en sucres apportés par l’alimentation. Puis elle vont les transformer en triglycérides pour permettre leur stockage. Entre les repas, l’organisme va puiser dans ces réserves, d’autant plus rapidement que la demande en énergie sera importante.

Le petit déjeuner

Alimentation légère détoxLe matin, le corps a besoin d’énergie pour « redémarrer » et puise dans ses réserves pour transformer les graisses en sucres. Le petit déjeuner doit couvrir environ 25 % des apports énergétiques de la journée. Les aliments ingérés sont utilisés comme source d’énergie et ne sont pas stockés. La sécrétion de cortisol et de catécholamines, deux hormones qui favorisent l’utilisation des sucres, est maximale. Quant aux lipases, qui dégradent les graisses, elles sont également sécrétées le matin. C’est donc l’heure de prendre des sucres lents (pain complet, céréales) qui accroissent l’attention dans la matinée et des lipides qui, avalés à ce moment de la journée, seront dégradés pour servir de carburant et éviter coup de pompe et fringale. Optez donc pour un copieux petit déjeuner à base de pain complet, beurre, fromage, œuf, fruit et boisson sans sucre (eau, thé, café, infusion).

Le déjeuner

C’est le repas le plus important de la journée. Il doit couvrir 40 % de la ration énergétique quotidienne. Au déjeuner, optez pour des protéines qui stimulent l’activité cérébrale car les protéases, ces enzymes qui dégradent les protéines, agissent de façon optimale au milieu de la journée. C’est donc le repas pour manger viande ou poisson, accompagné de légumes et/ou féculents, un produit laitier, un dessert (fruit crus ou cuits ou dessert lacté).

La collation

Elle n’est pas obligatoire mais pas interdite si elle permet d’éviter les grignotages en attendant le dîner. Donnez la préférence à un fruit : pomme, poire, fruits secs.

Le dîner

Le soir, les sucs digestifs et biliaires ne sont pas sécrétés en assez grande quantité pour dégrader les graisses. Les cellules ont tendance à stocker avec un penchant tout particulier pour les lipides et le glucose. Il est donc fortement conseillé d’éviter les repas trop lourds. Préférez un dîner composé de poisson et des légumes, à un dîner « salade fromage » trop riche en lipides. Oubliez aussi la tablette de chocolat grignotée devant la télévision !

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 3.0/5 (4 votes)
La chronobiologie minceur, pour perdre du poids en mangeant à la bonne heure, 3.0 out of 5 based on 4 ratings
Cet article a été publié dans Nos conseils beauté et bien-être et tagué .