La cellulite

• Laisser un commentaire

La cellulite est également appelée « capitons » ou plus couramment « peau d’orange ». La cellulite est le résultat d’un changement de structure des tissus adipeux, c’est-à-dire des réserves de graisses, logés sous l’épiderme. Cela donne une apparence bosselée inesthétique, ressemblant à celle de la peau d’une orange. La cellulite est principalement localisée dans le bas du corps : fesses, cuisses, hanches, ventre. Elle touche quasi exclusivement les femmes. En effet, 9 femmes sur 10 sont touchées contre 1 homme sur 50. Personne n’est à l’abris de la cellulite, même les plus minces d’entre nous…

La formation de la cellulite

CelluliteLe tissu adipeux est composé de plusieurs éléments qui lui donne son élasticité, le nourrissent, le supportent et lui permettent d’assurer ses fonctions de réserve énergétique des calories prises durant les repas.
Les cellules adipeuses, appelées également les adipocytes, sont des cellules spécialisées dans le stockage des graisses. Elles sont environ 20 milliards dans l’organisme. Elles sont situées principalement, chez la femme, dans le bas du corps. Les adipocytes ont une taille 8 fois supérieure à celle des autres cellules du corps, permettant un grand volume de stockage. Face à un amas de graisses très important, ils ont la faculté de prendre du volume, jusqu’à 50 fois supérieur à leur volume initial. C’est l’hypertrophie.
Arrivés à un certain stade, ils ne peuvent plus grossir et doivent se multiplier pour pouvoir remplir pleinement leur rôle. C’est l’hyperplasie. Lorsque le volume des adipocytes devient trop important, cela provoque des saillies et des dépressions à la surface de la peau qui donnent cet aspect bosselé que l’on appelle communément la « peau d’orange ».

Les conséquences

Les adipocytes, comme toutes les cellules, baignent dans un liquide nourricier que l’on appelle la lymphe. Par ailleurs, ils sont irrigués par des micro-vaisseaux sanguins, des artères et des veines, qui sont chargés d’apporter les éléments indispensables à la survie des cellules mais aussi d’évacuer les déchets toxiques et le sang usé. L’hypertrophie des adipocytes devenus obèses provoque de véritables étranglements dans les réseaux de circulation de la lymphe et du sang artériel et veineux. Ce ralentissement circulatoire provoque asphysie des tissus et œdème, c’est-à-dire rétention d’eau qui ne parvient pas à circuler et à éliminer les toxines. La lutte contre la cellulite commence donc par une activation de la circulation.
La cellulite entraîne aussi une détérioration des tissus environnants notamment des fibres de collagène ; cela provoque un vieillissement prématuré de la peau qui perd son élasticité et sa souplesse.
L’hypertrophie des adipocytes est un phénomène réversible. Il est en effet tout à fait possible de « vider » ces cellules du trop plein de graisses. En revanche, l’hyperplasie est irréversible. Ainsi, lorsqu’une cellule se multiplie, il est impossible de détruire la nouvelle cellule créée. Il est donc important d’agir sur la cellulite dans ses débuts, avant qu’elle ne s’installe pour de bon.

Comment aider à lutter contre l’installation de la cellulite ?

Pour aider à chasser cette « peau d’orange », il est important d’agir sur principaux facteurs :
1- réduire le volume des adipocytes, en brûlant un maximum de graisses,
2- libérer l’eau et les toxines qui sont infiltrées dans les tissus et qui les asphyxient,
3- renforcer le système circulatoire, mis à mal par la cellulite.
L’exercice physique régulier – pour renforcer le tonus musculaire et améliorer la circulation artérielle et veineuse – ainsi qu’une alimentation saine et équilibrée permettent d’éviter ou de diminuer considérablement l’installation de la cellulite en évitant l’accumulation de graisses sous-cutanées. Il est aussi possible de s’aider d’actifs minceur ayant des actions ciblées comme : des actifs induisant la lipolyse c’est-à-dire le déstockage des graisses (guarana, maté, kola, café vert, thé vert, cacao…), des actifs à action diurétique (reine des prés, ortie, pissenlit, queue de cerise…), des actifs veinotoniques (vigne rouge, marc de raisin…).

Syléance anti-cellulite

Pour vous aider dans vos achats produits minceur, les Laboratoires Yves PONROY vous proposent Syléance anti-cellulite, un complexe de plantes pour aider à réduire l’effet peau d’orange.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 3.8/5 (4 votes)
La cellulite, 3.8 out of 5 based on 4 ratings
Cet article a été publié dans Nos dossiers santé et tagué , .