Articulations douloureuses… comment les soulager ?

• Laisser un commentaire

Les douleurs articulaires concernent un tiers des Français. Ce phénomène fait partie de ces grands « maux de civilisation » qui handicapent au quotidien celles et ceux qui en sont touchés. Il paraît donc important de comprendre comment sont constituées les articulations.

Structure d’une articulation

Chaque articulation est composée d’éléments liés et interdépendants.

Le cartilage

Articulation de l'épauleLe cartilage forme l’interface entre deux os. Contenant plus de 75 % d’eau, il est également composé d’un tissu conjonctif, très riche en collagène. Son rôle principale est d’assurer la mobilité articulaire.

Or, le frottement des os les uns contre les autres, use ce cartilage qui va se renouveler de plus en plus difficilement.

Notons que deux molécules sont essentielles à sa régénération : la chondroïtine et la glucosamine. Naturellement produites par l’organisme, elles participent notamment au maintien de l’intégrité du cartilage.

La membrane synoviale

Cette membrane sécrète la « synovie » ou « liquide synovial », qui agit comme un lubrifiant de l’articulation. Le liquide synovial permet d’éviter les échauffements et les frictions.

Les tendons

Leur rôle principal est de permettre aux muscles de s’insérer dans les os. Ils sont particulièrement importants, car s’ils sont insuffisamment stimulés (manque d’exercice physique) ou au contraire usés (excès d’activité physique, gestes répétitifs, surpoids…), ils ne pourront plus soutenir l’articulation dans ses mouvements. Tout effort sera alors réparti uniquement sur les cartilages qui se dégraderont rapidement.

Les ligaments

Ils unissent les os pour maintenir les articulations en place. En cas de blessure, il est indispensable de veiller à la réparation des ligaments pour éviter d’éventuelles complications.

Les principales douleurs articulaires

Plus connus sous le nom de « rhumatismes », ces douleurs articulaires apparaissent sous différentes formes. Les plus fréquentes sont les suivantes :

L’arthrose

Dos

L’arthrose se définit comme une dégradation du cartilage qui recouvre les os. De fait le cartilage s’use, s’amincit et parfois disparaît complètement.
Cette destruction du cartilage est suivie de celle de l’os sous-jacent qui réagit à l’irritation et à l’usure en produisant des excroissances osseuses, plus communément appelés « becs de perroquet ». En parallèle, le liquide synovial se dégrade et se raréfie. Son élasticité et sa viscosité sont réduites, les douleurs apparaissent en raison du frottement des os entre eux.
L’arthrose se manifeste en général à partir de 45 ans mais sa fréquence augmente à partir de 65 ans. Ce sont les articulations mobiles les plus touchées (genoux, colonne vertébrale, hanche et doigts).

L’arthrite

L’arthrite, quant à elle, est une inflammation de l’articulation. Les douleurs qui y sont associées sont différentes  : elles se font ressentir principalement la nuit et au repos, alors que les douleurs liées à l’arthrose, apparaissent lors de mouvements.

L’arthrite goutteuse

Dans ce cas, une mauvaise élimination des déchets est la cause de la douleur. Des dépôts de cristaux d’acide urique irritent les tissus articulaires en provoquant de vive douleurs. L’origine de l’arthrite goutteuse peut être héréditaire, mais des facteurs alimentaires semblent être également prépondérantes, puisqu’elle touche en priorité les gros mangeurs.

L’ostéoporose

Il s’agit d’une diminution de la quantité d’os sans altération de ses qualités. Cela conduit à une moindre résistance mécanique, source de douleurs articulaires, fractures et tassements osseux. Avec l’allongement de l’espérance de vie, de plus en plus de personnes en sont atteintes. Les causes « naturelles » de l’ostéoporose sont la maturité et la ménopause.

Ces 4 problèmes articulaires sont très fréquents dans nos sociétés actuelles. Elles peuvent cependant être réduites par des règles d’hygiène très simples (alimentation saine, activité physique).

Zoom sur les plantes les plus actives

L’harpagophytum

Les racines de l’harpagophytum possèdent de remarquables propriétés calmantes qui aident à récupérer plus souplesse et mobilité articulaire.

Le lithothamne

Cette algue rouge est particulièrement riche en carbonate de calcium et, à un moindre degré, en carbonate de magnésium. Le lithothamne apporte à l’organisme ses richesses minérales et, grâce à ses éléments nutritifs, aide à reminéraliser l’organisme.

Les feuilles de cassis

Riches en flavonoïdes, les feuilles de cassis sont très efficaces pour aider à soulager les douleurs articulaires. En outre, elles sont douées de propriétés drainantes qui favorisent l’évacuation d’impuretés au niveau des articulations.

VN:F [1.9.22_1171]
Avis des internautes : 4.0/5 (5 votes)
Articulations douloureuses... comment les soulager ?, 4.0 out of 5 based on 5 ratings
Cet article a été publié dans Nos dossiers santé et tagué , .